Mon chien ne veut pas monter dans sa poussette : pourquoi et que faire ?

Les chiens ont le droit à leur propre poussette. C’est un outil bien pratique qui permet de transporter son chien en balade, peu importe son âge, sa taille et son caractère. La poussette pour chien fonctionne sur le même principe que la poussette pour enfants.

La poussette pour chien est utilisée pour différentes raisons. On va retrouver la raison de santé, afin de soulager l’animal. Mais on peut aussi trouver d’autres motifs, comme le chien âgé qui ne peut plus, malheureusement, se déplacer comme il le voudrait. C’est aussi l’occasion d’offrir des balades en plein air pour le chien handicapé qui a du mal à suivre une longue distance.

Ces animaux ont besoin de sortir et de sentir des odeurs différentes de ce qu’ils ont l’habitude d’avoir au quotidien. Il en va de leur équilibre mental !

Seulement, tous les chiens n’acceptent pas la poussette pour chien. Il est fréquent de rencontrer des animaux qui refusent de monter dedans. Comment s’y prendre ? Comment l’habituer ?

Qu’est-ce qu’une poussette pour chien en 2020 ?

La poussette pour chien est un moyen de transport dans lequel le chien prendra position. C’est un outil pratique pour réaliser des sorties en famille avec les enfants et les adultes, quand le chien ne peut plus suivre correctement la cadence imposée par les humains.

Toutes les poussettes pour chien ne se valent pas. Il y a des modèles plus ou moins complets avec une notion de confort différente d’un sujet à un autre. Les animaux qui souffrent d’arthrose sévère vont apprécier un tapis ou une couverture pour soulager la douleur et trouver la position qui leur convient le plus.

Certains modèles sont plus évolués que d’autres. Nous avons testé plusieurs modèles sur notre site Internet et vous pourrez les retrouver aisément. Les poussettes pour chien vont avoir des aérations à différents endroits afin de pouvoir respirer l’air frais qui les entoure, avec un filet parfaitement adapté. Ce filet d’aération est important pour l’animal. C’est grâce à lui que l’on peut éviter que les insectes rentrent et permettre à l’animal de profiter des conditions extérieures.

En fonction du poids de l’animal, il est possible d’avoir 3 ou 4 roues pour la poussette. Plus le chien sera lourd et/ou fera partie d’une grande race, plus le choix d’une poussette à 4 roues s’impose pour mieux répartir la charge sur l’ensemble des roues.

Tous les modèles que nous avons testés se plient, afin de vous permettre un gain de place considérable dans la voiture. Les mécanismes développés par les entreprises sont bien pensés Grâce à eux, vous n’allez pas perdre de temps pour installer la poussette et placer votre meilleur ami à l’intérieur.

Seulement, vous vous confrontez à un problème de taille : le chien refuse de rentrer dans la poussette. Il en a peur, il n’est pas à l’aise, il l’associe à quelque chose de négatif… Il faut comprendre la raison qui peut pousser votre animal de compagnie à refuser ce moyen de transport.

Pour ce faire, vous être au bon endroit.

A lire aussi : Comment habituer son chien à la poussette pour chien ?

Pourquoi mon chien refuse-t-il de monter dans la poussette pour chien ?

Le chien peut refuser de monter dans la poussette pour plein de raisons différentes :

  • Il en a peur. Les chiens qui ont peur sont nombreux et certains peuvent réaliser des crises plus ou moins importantes. Ces évènements ne sont pas agréables pour le propriétaire de l’animal, qui dans bien des cas, va s’emporter et s’énerver. Cela ne va pas aider l’animal à se sentir à l’aise.
  • Le chien a mal quelque part quand vous le portez pour le mettre dedans. Dans ce cas, il faut être plus vigilant et bien le porter sans appuyer là où il a mal.
  • Le chien n’est pas confiant en cet objet qu’il ne connaît pas. La nouveauté peut l’effrayer et le mettre dans des conditions compliquées. Dans ce cas, il faut y aller étape par étape.
  • Le chien a vécu un traumatisme dans la poussette ou un objet similaire dans son passé. Ce sont des choses courantes qui arrivent quand on a adopté un animal et dont on ignore une grande partie de son passé.
  • D’autres situations peuvent exister et expliquer le motif de refus de la part du chien vis-à-vis de la poussette.

Quelles sont les solutions pour mettre le chien dans la poussette ?

Notre premier conseil est très simple : il ne faut pas le forcer. Cela va prendre le temps qu’il faut. Parfois cela peut durer pendant 1 semaine, d’autres chiens vont avoir besoin d’un ou plusieurs mois.

Notre mode de vie et de conception de la relation avec un chien est basé sur le respect animal. On encourage son bien-être et on s’assure de lui apporter tout ce dont il a besoin pour être heureux et épanoui dans son quotidien. Nous allons utiliser la méthode du renforcement positif.

C’est une méthode qui a fait ses preuves et qui va fonctionner sur 90% des chiens. D’autres chiens ne pourront, malheureusement, jamais monter dans une poussette pour des raisons que l’on ignore encore à ce jour.

La méthode du renforcement positif est basée sur l’encouragement. Il ne faut pas hésiter à donner de sa personne pour indiquer à l’animal qu’il fait bien quelque chose. Pour ce faire, vous allez avoir besoin de friandises, de croquettes si vous préférez, d’un clicker et de votre voix.

La première étape est d’être dans votre salon ou votre jardin, de sortir la poussette de son emballage et de la laisser dans la pièce. Vous ne faites rien d’autre et laissez le chien renifler l’objet. Il va commencer à se familiariser avec. Par la suite, vous la ferez rouler, toute vide et vous garderez le clicker à côté. Dès qu’il s’y approche, vous le récompenserez par un « click ». Cela va l’encourager à ne pas avoir peur, car la logique dans son esprit sera « je m’en approche, j’ai un gâteau ! ».

Petit à petit vous espacerez les clicks. Vous vous arrêterez et ouvrirez la poussette. Le chien pourra avoir envie de monter, par curiosité. Vous le récompenserez si c’est le cas. Si cela ne l’est pas, vous pourrez toujours mettre des friandises dans la poussette, à l’arrêt. Le chien viendra les chercher par lui-même.

Quand cette étape est bien acquise, portez le chien et posez-le dedans et récompensez-le. Le fait de le porter l’oblige à se « soumettre ». Pour le moment vous êtes chez vous, donc il devrait se montrer conciliant, cependant, ce n’est pas le cas de tous les animaux.

La prochaine étape est de porter le chien, de l’inciter à ne pas bouger et de clicker quand vous roulerez, la porte de la poussette ouverte. Par la suite, on refait la même chose, à l’arrêt, avec le chien dans la poussette, la porte fermée, puis on le fait rouler avec la porte fermée. Chaque étape se fait sur plusieurs jours pour éviter de le stresser. C’est un travail de longue haleine, mais qui ne brusque pas le mental du chien et c’est très important pour le mettre en confiance.

Les étapes suivantes seront une répétition des étapes précédentes, mais dans un univers extérieur. D’abord, on sélectionne des lieux qu’il connaît pour ne pas le stresser, puis ensuite, on va plus loin pour l’habituer à toutes les situations possibles et qu’il reste calme et zen.

A lire aussi : Les avantages de la poussette pour chien ?

Damien Rolanspi

Damien a obtenu un doctorat Vétérinaire à Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort. Passionné par les animaux et doté d'un esprit très critique, il gère actuellement les catégories guides d'achats chez Cherrydogs.fr