Comment tondre un chien ?

La toilette ou la tonte de son chien ne se fait pas n’importe comment. Il faut suivre quelques règles précises pour éviter de commettre une erreur. Nous attirons votre attention sur cet aspect. Il existe des toiletteurs professionnels qui ont reçu la formation adéquate et qui sauront réagir, très facilement, en cas de problème. Pour vous, en tant que particulier, la démarche n’est pas la même.

Il est tout à fait possible de toiletter son chien et même de le tondre par ses propres moyens. Néanmoins, il est vivement recommandé de se renseigner un minimum pour éviter de réaliser une erreur et de blesser votre animal de compagnie.

Dans cet article, nous allons évoquer la tonte du chien, mais nous en profiterons pour faire quelques rappels, en fin d’article, concernant la toilette de votre compagnon à quatre pattes.

Nos conseils pour bien tondre votre chien

La tonte du chien nécessite indéniablement l’acquisition d’un matériel adéquat. Pour cela, vous aurez besoin d’une tondeuse de qualité ainsi que d’une table de toilettage. Si vous avez une table suffisamment haute, sans que le chien ait peur et qu’il reste suffisamment stable, celle-ci pourra faire l’affaire. Par la suite, on vous recommande, après avoir sondé plusieurs spécialistes de la question, des ciseaux à bouts ronds, avec une brosse pour chien, du shampooing et un séchoir. Les ciseaux vont être utile lorsque vous ne passerez pas la tondeuse dans certains endroits spécifiques, comme la tête, les oreilles ou encore les pattes.

Une fois que vous avez le matériel nécessaire, il est temps de passer à la pratique !

La condition sine qua non est indéniable : il vous faudra un animal propre. S’il possède de la poussière et/ou des saletés, celles-ci pourraient dangereusement endommager les lames de coupe de votre tondeuse pour chien. Non seulement votre coupe se retrouvera de moins bonne qualité, mais les fois suivantes seront également moins bonnes.

Quand l’animal est tout beau, tout propre et qu’il sent bon, il faudra l’installer sur une table de toilettage. Cette dernière présente plusieurs avantages, comme la possibilité d’avoir un réglage de la hauteur, mais également deux courtes laisses qui permettent de sécuriser le chien, notamment s’il effectue un mouvement brusque soudain.

Sur la table de toilettage, le chien va retrouver une position confortable et agréable. Le chien ne sera pas tenté de s’enfuir, il devrait être à l’aise. Si ce n’est pas le cas, il ne faut pas hésiter à prendre le temps qu’il faut pour la tonte. Parfois, il est possible d’avoir recours à des séances pour l’habituer à la table de toilettage, afin d’éviter qu’il ne panique à l’avenir.

Le simple fait d’habituer son chiot à la toilette, très tôt dans sa vie, va le conditionner à l’avenir. Il ne cherchera pas à s’échapper, bien au contraire. Il va associer la table à un moment agréable et ne sera pas craintif. Vous pourrez y aller en toute délicatesse.

Quand le chien est bien attaché et en toute confiance, c’est le moment d’activer la tondeuse. En fonction de vos besoins, vous choisirez la longueur du poil que vous souhaiterez lui mettre. On déconseille souvent de tondre l’animal à l’approche de l’hiver, pour une raison toute simple : il a acquis son manteau d’hiver ce qui va lui permettre de se sentir protégé et en confiance pour affronter le froid. Son poil naturel est très important pour lui. Il en a besoin pour se protéger des conditions climatiques extérieures.

Pourquoi le choix de la tondeuse est-il important ?

La tondeuse est certainement l’élément le plus important pour le toiletteur. On préconise une tondeuse professionnelle, pour plusieurs raisons : elle est mieux conçue et va durer plus longtemps dans le temps. Le moteur sera meilleur, même si le produit coûte plus cher, et le temps d’exécution sera plus rapide.

Les séances de toilettage ne doivent pas s’éterniser, sous peine que le chien s’impatiente et finisse par s’énerver. Cela pourrait conduire à des conflits qu’il faut à tout prix éviter, pour ne pas qu’il ait un mauvais souvenir de la tonte avec vous ou une autre personne, à l’avenir.

Quelques astuces pour réussir à tondre un chien sans le blesser

L’un des premiers conseils est de rassurer le chien. Par exemple, pour les personnes qui vont tondre avec la main droite, il faudra placer la main gauche sur votre animal de compagnie pour le rassurer. N’hésitez pas à lui parler avec une voix douce et calme, sans hésitation dans le choix des mots. Il va se sentir en confiance, puisqu’il sait que c’est vous le maître.

Quand la lame de la tondeuse entre dans le poil et la fourrure, il faudra tenir bien fermement votre tondeuse et faire des mouvements de glisse de la tondeuse, du haut vers le bas. On évite de trop appuyer sur l’animal, il pourrait ressentir une gêne et réagir.

La tonte d’un chien se fait constamment dans le sens du poil. On ne le force à rien. On ne l’oblige pas à passer un moment dans la tonte qui ne lui plaise pas. Le risque de blessure physique de l’animal est assez rare, la lame étant protégée. Toutefois, c’est plus l’aspect mental que nous attirons votre attention.

Si votre chien réagit par le biais d’une irritation de la peau, d’un grain de beauté ou encore d’une légère blessure, on évitera de tondre sur ces zones.

Quelques rappels pour bien toiletter son animal de compagnie

Le chien est un animal qui peut s’autonettoyer. Seulement, de temps en temps, un petit bain ne lui fera pas de mal, bien au contraire ! Il est même recommandé d’y aller étape par étape. Le chien doit prendre confiance et le temps qu’il ait besoin pour être toiletté.

On ne lave jamais trop souvent un chien, bien au contraire. Le risque est trop important. Le lavage ne peut se faire que si le pelage est sale ou qu’il ne sent pas bon. Il est possible de le laver qu’une seule fois, deux fois ou trois fois par an. Dans un cas comme dans l’autre, il ne faut pas oublier un élément : tous les chiens ne sont pas sujets à passer à la toilette tous les jours. Pourquoi ? Le poil est aussi équipé d’une couche d’un produit qui permet de le protéger des agressions extérieures. Si vous le lavez trop souvent, cette couche pourrait perdre son efficacité et le chien ne pourra plus être protégé comme il le faut.

Que ce soit avant ou longtemps après une toilette, il est important de prendre le temps nécessaire pour le brosser. C’est essentiel pour limiter la formation de noeuds dans le poil et vérifier s’il a des tiques.

Au cours de la toilette, on peut avoir un doute pour les griffes. Si vous l’avez, allez voir un professionnel qui vous expliquera comment vous y prendre et le matériel requis. Si vous avez le coupe-griffes, il ne faut pas trop les couper et seulement se concentrer sur la partie blanche (et non rose, car il y a un vaisseau sanguin !).

La tonte d’un chien n’a plus de secrets pour vous ! Bonne chance !

Marion Dubois

Marion a été à L'Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l’Alimentation Nantes Atlantique - ONIRIS, pendant lequel elle a été assistante dans un cabinet vétérinaire à Nice durant 2 ans. Maman de deux chiots et dotée d'un esprit très critique, elle est rédactrice en chef d chez Cherrydog.fr