Habituer son chien à la cage de transport

La décision de mettre son chien dans une cage de transport est bonne. À condition de respecter certains éléments importants, pour ne pas partir sur de mauvaises bases.

Pour faire apprécier la caisse à votre chien, il est essentiel de comprendre que ce n’est pas demain qu’il va aimer cet endroit, en un claquement de doigts.

La cage de transport n’est pas un élément néfaste. C’est un moyen qui va permettre de calmer le chien et de l’apaiser. C’est un outil très pratique dans l’éducation d’un animal.

Il faut prendre plusieurs éléments en considération, et prendre le temps. Le tout doit se réaliser dans une relation de confiance pour que chacun y trouve son compte. Il ne suffit pas de réaliser une action : c’est tout un ensemble de petits éléments qui font un tout.

Lire aussi : Une caisse de transport en voiture est-elle obligatoire ? 

Habituer son chien positivement à la caisse de transport

Avant de mettre votre animal dans la caisse de transport en voiture, il faut l’habituer. Cette étape peut être longue, mais elle s’avère indispensable si vous ne souhaitez pas que l’animal soit malade en voiture ou stressé.

Plusieurs étapes s’imposent :

Rendre cet endroit agréable

La cage de transport pour chien n’est pas un endroit de punition. Il faut faire comprendre à votre animal que cet espace lui est propre, et qu’il n’y a que lui qui pourra y aller.

C’est une règle à prendre en compte dans la maison, où le chien doit comprendre que tout le monde respecte cet univers qui lui appartient, même en présence d’enfants.

Dans un premier temps, placez la cage de transport où elle aura sa place, puis placer quelques friandises et laissez la porte ouverte. Reculez, et observez votre chien. Dès qu’il commence à y aller, à l’aide d’un clicker, cliquez. Continuez de cliquer jusqu’à ce qu’il rentre entièrement. S’il ne rentre pas entièrement ou qu’il a peur, ce n’est pas grave. Il faut le féliciter dès qu’il va en direction de la caisse, puis dès qu’il passe sa tête, puis son cou, une patte, deux pattes, et ainsi de suite.

Fermeture de la porte et attitude positive

Une fois qu’il va tranquillement dans sa caisse, et qu’il s’assoit ou se couche, vous avez réussi la première étape. La suite va être de fermer la porte et d’analyser la réaction de l’animal. S’il ne bouge pas, alors, on récompense et on félicite. Ne pas hésiter à donner de la voix, pour lui exprimer votre joie. Les chiens sont très réceptifs, et comprennent quand ça sonne « faux ».

Alors, on joue le jeu jusqu’au bout et on continue ! Le but de cette étape est de motiver le chien à rester dans la cage de transport, de manière positive. Pour cela, la nourriture est d’une grande aide non négligeable !

Augmentation du temps passé dans la cage

À partir du moment où il apprécie être en caisse, et qu’il ne trouve rien à redire, alors il faut passer à l’étape supérieure : travailler l’absence. C’est-à-dire se mettre hors de la vue du chien.

Le but de l’exercice est de motiver le chien à rester dans la cage de transport facilement. Au début, laissez juste la porte fermée pendant 30 secondes, puis 1 minute, puis 2 minutes, puis 3 minutes… la progression doit être fluide et douce. Le chien ne doit pas être stressé.

Écoutez et observez (à l’aide d’une caméra) votre chien pendant l’absence, et félicitez-le au retour en conséquence.

Attention : notre conseil pour ne pas perdre l’intérêt du chien. Quand vous rentrez et sortez le chien de la cage de transport, il va probablement vous sauter dessus. Bien que vous en aurez envie, il faudra refuser ses marques d’affection. Il ne faut pas qu’il associe « je sors du panier, je vais lui sauter dessus ». C’est vous qui décidez quand le caresser, pas lui.

Quand utiliser la cage de transport ?

Cet objet ne sera pas utilisé n’importe quand, et à n’importe quel moment, bien au contraire. Elle peut servir pour transporter le chien dans la voiture, comme son nom l’indique.

Si vous avez un chien excité ou qui détruit tout en votre absence, la caisse de transport peut être une solution… à condition que l’acclimatation se soit bien réalisée, en accord avec le chien. Il est difficile de dire à un chien « vas au panier » quand celui-ci n’a pas envie d’y aller, car il ne va pas y prendre du plaisir…

Lorsque vous recevez des amis, l’utilisation de la cage de transport sera un vrai plus. Cela permettra d’isoler le chien. Recevoir des amis qui ont peur des chiens, ou vous avez un chien trop excité ? Alors, il suffit de le mettre en caisse et de le sortir quand vous l’aurez décidé.

L’utilisation de la cage de transport doit se faire en douceur. Cela va prendre du temps, entre 3 à 4 semaines. Parfois moins, parfois plus, tout va dépendre du caractère du chien et de sa progression.

Le travail va devoir être réalisé tous les jours, pour que cela devienne une habitude chez votre compagnon à quatre pattes.