Race de chien peureux : conseils pour gérer leur anxiété

L’anxiété est un comportement typique d’un chien. Il fait partie des animaux les plus susceptibles au stress, peu importe sa race. Si certaines races de chien sont plus peureuses que d’autres, il existe des solutions simples et efficaces pour les aider. Quelles sont les races de chien les plus sujettes à l’anxiété et comment les aider ? Comment rendre un chien moins peureux ? Découvrez tous les conseils qui vous permettront de mieux l’accompagner.

Les races de chien peureux et sensibles à l’anxiété

Avant d’aborder les conseils pouvant aider votre chien à être calme et moins peureux, nous allons vous exposer les races de chien peureux. Un chien peureux peut s’enfuir lorsqu’il sent qu’un danger se présente bien que ce ne soit pas le cas. Il peut également se recroqueviller dans le coin d’une pièce.

Le labrador retriever se trouve parmi les races de chien qu’on peut qualifier de peureux. Il lui arrive souvent d’avoir peur. C’est surtout le cas s’il n’a pas été sociabilisé dès son plus jeune âge. C’est un chien particulièrement docile et calme bien qu’il soit très énergique.

Le Vizsla est une race de chien peureux qui peut craindre des bruits relativement forts tels que le tonnerre. Ce sont pourtant de très bons chiens de garde. Le Border collie fait partie des races de chien qui a peur des humains et des moindres bruits. Il n’y a pas de meilleure façon pour l’aider que de le socialiser.

Le Cocker est aussi un chien qui peut sembler peureux au premier coup d’œil. Bien qu’il ne le soit pas en réalité. Il ne faudrait donc pas que vous vous focalisiez sur ce premier aspect visible. À travers son apprentissage et son éducation, vous pouvez l’aider à avoir plus confiance en lui.

En réalité, il n’y pas vraiment de races de chien qu’on peut qualifier de peureux. C’est uniquement une question de comportement et de dressage. Certaines races très costaudes peuvent le devenir en fonction de leur environnement.

Déterminer les raisons qui rendent votre chien peureux

Votre chien est peureux, que faire ? Avant d’essayer de résoudre cette problématique, vous devez avant tout savoir ce qui le rend peureux. Déterminez de quoi il a peur. Il y a les chiens peureux des humains qui deviennent timides en présence d’inconnus. Cela peut découler d’un manque de socialisation. Pour y remédier, l’emmener plus souvent en balade et dans les lieux publics tels que les parcs peuvent l’acclimater. Mais, cela peut également provenir d’une expérience négative dans le passé. Dans ce cas, une bonne éducation, de la compréhension et de la patience peuvent amplement l’aider.

Vous voyez donc que pour pouvoir aider votre chien à surmonter son anxiété, vous devez avant tout en déterminer la cause. Étant des animaux qui ne sont pas toujours préparés à vivre dans l’univers des humains, les chiens peuvent se méfier des bruits, de l’inconnu ou d’une situation inhabituelle, des souvenirs d’expérience traumatisante, etc. Pour l’aider à diminuer sa peur, vous devez analyser les situations qui font apparaître ses craintes.

Lui prescrire un antistress pour l’aider à mieux gérer ses phobies

Un chien peureux est souvent un chien anxieux. Pour l’aider, il est possible de lui prescrire certains médicaments, dont des antidépresseurs. N’hésitez pas à demander les conseils et les recommandations de son vétérinaire. Bien que ces médicaments soient efficaces, vous avez tout de même besoin d’un avis médical. Aussi, avant d’en acheter, n’hésitez pas à parcourir notre comparatif du meilleur antistress pour chien. Vous y trouverez des conseils pour aider votre toutou à évacuer le stress et à lutter efficacement contre les angoisses.

Créer une atmosphère de confiance

Pour aider votre animal de compagnie à avoir moins peur, il vous suffit de créer une ambiance chaleureuse et sereine. Un cadre propice à la détente et qui peut l’aider à renforcer davantage sa confiance en lui. Il est possible de mettre au point des associations positives.

Vous pouvez notamment le féliciter pour chaque effort qu’il effectue, même minime. Vous pouvez l’encourager pour s’habituer à un événement ou à une situation en particulier grâce à des friandises ou de la nourriture.

Il faut travailler efficacement sur les circonstances qui procurent de la peur chez lui. Il est préférable de privilégier les loisirs. S’il peut s’amuser autant que possible, cela pourra instaurer plus facilement une relation de confiance entre lui, vous et l’endroit.

Apprendre à équilibrer le rapport entre le chien et son maître

La peur est un comportement qu’on crée. Elle n’est pas innée. Il est donc tout à fait possible d’y remédier par le biais de son éducation. Vous devez apprendre à votre molosse les règles de base dès son tout jeune âge. Vous pouvez l’habituer à des instructions simples comme assis, couché, reste, viens, va chercher, etc.

Si vous devez vous absenter souvent, aidez-le à être indépendant. Il faut qu’il puisse se nourrir tout seul, jouer tout seul et se procurer tout ce dont il a besoin sans votre aide. Une fois qu’il comprendra les ordres basiques, vous pourrez lui enseigner pour qu’il ne vous suive pas partout. Vous pouvez par exemple lui ordonner de rester dans un coin en particulier pour un moment et vous éloigner par la suite sans donner un ordre en particulier. Vous pouvez également commencer à l’ignorer pendant un intervalle de temps et le faire progressivement.

À chaque comportement correct, vous ne devez pas hésiter à le récompenser, que ce soit par des caresses ou des friandises. Le dressage d’un chien est surtout une question d’habitude et de patience. Pour y arriver, vous devez répéter encore et encore sans vous décourager.

Les erreurs à éviter avec une race de chien peureux

Si un chien peureux en promenade refuse d’y aller, ce n’est pas pour autant que vous devez lui épargner toutes sortes de balades. Il est conseillé d’identifier les éléments qui lui font peur lors de ces sorties pour y remédier. Il peut avoir peur des humains, des bruits de voiture, des cris d’enfants, etc. S’il a peur des gens par exemple, vous pouvez l’emmener dans des endroits calmes et où il y a moins de monde. S’il a peur des véhicules, mieux vaut le promener dans un parc avec des espaces verts… Dans tous les cas, mieux vaut éviter de le brusquer et surtout de le forcer.

Quand on voit un chien peureux, on a surtout envie de le caresser, ce qui est à éviter à tout prix. Cela peut l’effrayer davantage. Si nécessaire, il faut lui laisser le temps de comprendre qu’il n’y a aucun danger qui le guette et que vous êtes là pour le protéger. Si vous le caressez immédiatement dès qu’il a peur, il peut associer votre caresse à un signal. Lorsqu’il a peur, il aura tendance à fuir et à se mettre à l’abri grâce à vos caresses. Les situations deviendront alors difficiles quand vous ne serez pas là. Si vous le caressez au moment où il aura peur, vous validez sa peur et il ne cherchera pas à y faire face.

4/5 - (37 votes)