Mon chiot pleure la nuit : que faire ?

Votre animal pleure pendant ses premières nuits parce qu’il est chiot ? C’est normal, il ne faut pas s’inquiéter outre mesure. En revanche, s’il s’agit d’un adulte, c’est plus embêtant. Dans ce cas, il faudra mettre en place plusieurs protocoles pour arriver à faire réduire, puis cesser tous les pleurs la nuit.

Avant de réaliser une quelconque action, il faut bien prendre le temps de comprendre ce qui lui arrive et pourquoi il se met à pleurer soudainement. Ce n’est pas toujours facile et évident de comprendre pourquoi un animal se met à pleurer. C’est pour cette raison qu’en découvrant la raison, vous pourrez mieux adapter les conséquences qui arriveront.

Dans cet article, nous allons vous expliquer les quelques raisons qui peuvent conduire votre animal à pleurer. Par la suite, on vous communiquera plusieurs conseils au sein de la seconde partie pour faire cesser les pleurs d’un chiot, puis dans une troisième partie pour les chiens adultes.

Pourquoi un chien pleure-t-il la nuit ?

Comme on l’a dit en introduction, il est normal pour un chiot de pleurer. Il vient d’être séparé de sa maman et de sa fratrie au bout de 8 semaines, alors qu’il a toujours vécu avec eux, jusqu’à présent. C’est donc une situation d’inconfort. Il essaie de trouver du réconfort auprès de vous, puisque vous êtes son nouveau repaire. On vous expliquera par la suite quel est le comportement à adopter pour mettre l’animal en confiance et partir sur de bonnes bases.

En revanche, s’il s’agit d’un chien adulte qui se met à pleurer subitement pendant la nuit, alors, ce n’est pas normal. Vous connaissez mieux que quiconque votre chien, mais s’il pleure subitement, il peut être malade et il essaie de vous le communiquer. Il est possible qu’il ait une douleur quelque part ce qui peut l’amener dans cette situation d’inconfort et ses pleurs sont son seul moyen d’expression pour vous alerter. Il peut également avoir peur d’un environnement ou d’un autre animal domestique qui le met dans une situation de stress. Avant d’entreprendre une action avec un chien adulte, il faut bien se renseigner pour savoir s’il n’est pas malade et que tout va bien au niveau de la santé. Un rendez-vous préventif chez le vétérinaire peut s’avérer particulièrement utile et intéressant.

Le comportement à adopter avec un chiot qui pleure la nuit

La première chose qu’il ne faut surtout pas faire, c’est de crier sur votre chien. Il faut comprendre le traumatisme qu’il est en train de vivre. C’est aussi perturbant pour vous, pour lui, mais également pour vos voisins si vous en avez. Une petite astuce intéressante serait de les avertir de l’arrivée de votre nouveau compagnon pour éviter que cela dure.

Pour ce faire, vous pourrez placer son panier dans la chambre loin du lit. Si vous n’êtes pas pour cette méthode, alors mettez-le à l’entrée de la chambre. Par la suite, vous éloignerez le panier de cet endroit pour le mettre à la place où vous l’avez décidé. Il faut y aller progressivement et non pas brutalement. Le chien doit s’habituer à ce qu’il ne vous voit pas la nuit.

Un chien peut stresser (et se mettre à pleurer) s’il possède trop d’espace. C’est un cas qui peut se présenter également pour un animal à l’âge adulte. Dans ce cas, il est souvent recommandé de limiter l’espace à votre compagnon. Si vous pouvez mettre une caisse de transport, ainsi il sera dans un endroit rassurant et il pleurera moins pendant la nuit. Si vous êtes contre la caisse de transport, alors réduisez l’espace dans lequel il se trouve pour lui éviter d’être en stress. Parfois, il s’agit de l’isoler dans une petite pièce pour éviter qu’il soit stressé. Attention toutefois à bien penser à mettre tout ce qui peut être dangereux hors de portée pour éviter les accidents.

Le transfert de l’élevage à la maison est parfois brutal pour certains animaux. C’est pour cette raison que l’on va vous conseiller de préparer des bouillottes que vous placerez sous le panier. Le chien aura une chaleur qui lui rappellera sa maman. L’utilisation d’un tapis chauffant est tout aussi efficace.

Le comportement à adopter avec un chien qui pleure la nuit

Comme on l’a expliqué plus haut, quand c’est soudain, on va vous suggérer d’aller très rapidement prendre un rendez-vous avec votre vétérinaire. Ce pourrait être tout et n’importe quoi. Sans vous faire peur, l’occlusion intestinale est assez fréquente puisque le chien mange de tout et n’importe quoi. Dans ce cas, il est essentiel de bien pouvoir évacuer cette raison médicale avec un RDV pris rapidement chez votre véto.

Un autre cas où c’est possible que le chien se mette à pleurer la nuit subitement, c’est notamment quand il y a un changement d’environnement ou d’habitude. Il peut se mettre à pleurer quand vous avez réalisé un déménagement, ou encore si vous avez changé les meubles dans une pièce, notamment s’il avait son petit coin pour dormir. Dans ce cas, il ne faut pas s’inquiéter. Il ne faut pas aller le voir, et le laisser gérer sa frustration tout seul. Vous verrez, il va très bien s’y faire !

Les pleurs la nuit peuvent également à cause d’un trop plein d’énergie qui n’a pas été suffisamment comblé pendant la nuit. Dans ce cas, il faut le dépenser et le sortir plus souvent. Augmenter son temps passé dans le jardin ne servira à rien. Il a besoin de sentir de nouvelles odeurs, de se dépenser mentalement pour pouvoir travailler son cerveau et pouvoir être en pleines capacités d’apprendre. Il est recommandé de pratiquer avec votre compagnon plusieurs sessions de dépenses mentales, même de 10 minutes par jour, peut suffire. Plus le chien sera dépensé (physiquement et mentalement), plus il sera fatigué et plus les chances d’avoir un animal qui ne pleure plus la nuit sont importantes. Pourquoi ne pas en profiter pour lui apprendre de nouveaux ordres, de nouveaux tours et de le stimuler mentalement par plusieurs exercices que vous pourrez réaliser, aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur de la maison ? Les solutions sont nombreuses pour dépenser son chien. Et il vous remerciera en ne pleurant plus la nuit !

Marion Dubois

Marion a été à L'Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l’Alimentation Nantes Atlantique - ONIRIS, pendant lequel elle a été assistante dans un cabinet vétérinaire à Nice durant 2 ans. Maman de deux chiots et dotée d'un esprit très critique, elle est rédactrice en chef d chez Cherrydog.fr