Comment habituer son chien à la clôture électrique ?

L’apprentissage de la clôture électrique va se faire en plusieurs étapes bien distinctes. Tout d’abord, il va falloir réaliser tout un travail sur l’appréhension de la clôture. En effet, le chien est doté d’un cerveau qu’il va utiliser pour éviter de se « jeter dans la gueule du loup », sous-entendu, de se prendre des coups de jus à chaque fois, sans réellement comprendre ce qu’il se passe.

Comme pour tout nouveau concept qui va se mettre en place avec un nouvel outil, il va falloir se renseigner sur les différentes valeurs à prendre en considération. Dans ce cas, on va parler du produit, mais également de son niveau d’éducation. Si les bases ne sont pas acquises, il est certain que la démarche s’annonce compliquée et difficile à mettre en place…

Pour vous aider, nous allons vous présenter les différentes étapes à mettre en place pour réussir à éduquer votre animal avec la clôture électrique.

Progresser, étape par étape

Cet apprentissage va se faire en plusieurs étapes.

La première étape va être importante. Si celle-ci ne se déroule pas comme il faut, les conséquences pourront être dramatiques derrière. Il faut bien installer la clôture électrique, puis planter les multiples panneaux de délimitation que le fabricant vous a fournis avec le produit.

La clôture électrique doit être en état de marche, mais pas sur le chien. La correction sera désactivée pour ne laisser que la fonction sonore.

Avant de commencer la séance d’éducation, il est important de passer du temps avec votre compagnon, tout comme à la fin. Le but n’est pas de le laisser dans une prison dorée, où sa seule motivation serait de vous rejoindre et d’accepter de prendre de nombreux coups de jus électriques, puisqu’il ne veut que vous.

Dans le cas où il y a plusieurs chiens, nous vous conseillons de le faire un seul chien à la fois. De plus, il ne faut pas que les autres puissent voir le travail que vous réaliserez, sous peine de perturber le chien que vous travaillerez.

Lors de la séance d’entraînement, il faudra prendre des friandises, une longe, le chien et de la patience, beaucoup de patience. Quand vous êtes dans le terrain, mettez la longe et laissez votre chien vous guider. Dès lors qu’il s’approche de la zone délimitée, alors le bip sonore doit s’activer. À ce moment, il faut dire à votre chien « non » sur un ton ferme, mais paniqué. Il doit comprendre que c’est une zone interdite. Nous comprenons bien la complexité de l’exercice, puisque c’est une zone où il avait « l’habitude » d’aller…

Ce travail devra être exécuté à plusieurs reprises, et jamais plus de 5’ pour permettre à l’animal de faire l’association « bip sonore » = je dois partir.

Pour accélérer le processus, vous pourrez caresser le chien, puis le récompenser avec des friandises pour être certain qu’il soit motivé à faire l’exercice. Petit à petit, il faudra espacer les récompenses.

Dans un second temps, vous allez pouvoir mettre en place la correction. Avant tout, il faudra se référer au manuel fourni par le fabricant. Si celui-ci est bien complet, alors, vous aurez toutes les informations pour régler la correctement. Attention, toutefois à prendre en compte le caractère du chien. Des chiens têtus pourront supporter une charge plus importante qu’un chien plus faible et craintif.

L’exercice va être le même que précédemment, sauf que vous apporterez beaucoup d’attentions sur les réactions de votre compagnon.

La troisième étape va être, une fois qu’il a assimilé que la décharge est là pour le dissuader, d’insérer les tentations. Votre chien ne devra pas y répondre. Il restera toujours aussi concentré et motivé sur son travail, qu’est de rester dans la zone pour vous faire plaisir (oui, c’est un travail pour lui).

Enfin, à la fin, quand tout est bien maîtrisé, nous vous conseillerons de passer le plus de temps possible avec lui après lui avoir enlevé le collier pour qu’il puisse comprendre que malgré tout, vous tenez à votre relation à tous les deux.