Chien fugueur : les causes ?

Lorsqu’un chien fugue, ce n’est jamais une bonne nouvelle. Quand un tel cas se produit, il est important de prendre les bonnes dispositions. Que ce soit pour la sécurité d’autrui, que pour régler le comportement de votre compagnon.

Le chien qui fugue ne le fait pas par plaisir. Les raisons sont multiples. Il est important de comprendre pourquoi votre chien se met à fuguer.

Les solutions pour empêcher la fugue d’un animal sont nombreuses. On va retrouver le collier anti fugue. Celui-ci devra être associé à une clôture électrique pour une meilleure efficacité.

La fugue d’un chien peut se traduire sous différents comportements. Cela peut être aux alentours de la maison, ou à la campagne, dans des lieux vastes et peu ou mal clôturés. Le chien peut également fuguer en pleine balade. C’est un problème fréquent pour de nombreux maîtres et maîtresses. Pour y remédier, il est essentiel d’apprendre le rappel à votre compagnon. Les techniques d’éducation sont nombreuses. Nous privilégions le rappel avec une méthode 100% positive, pour créer un lien de confiance important entre le chien et son maître.

Pourquoi mon chien fugue-t-il ?

Souvent on dit que le chien n’est que le reflet de l’éducation qu’a fourni le maître. Mais il ne faut pas oublier que l’animal a des besoins, et que ceux-ci sont plus ou moins importants. Les causes d’une telle conséquence peuvent provenir de l’éducation qu’a appliquée le maître au chien.

Le chien fugueur est cet animal qui va volontairement creuser un trou sous la clôture pour s’échapper. Sinon, il tentera de sauter par-dessus, d’ouvrir les portes ou de profiter d’une seconde d’inattention de votre part pour s’enfuir par la moindre opportunité (notamment, le temps de fermeture d’un portail électrique).

La toute première raison qui peut pousser un chien à fuguer, c’est l’absence du maître ou l’insuffisance du temps de promenade. L’animal a des besoins, et ceux-ci sont régulièrement sous-estimés par les propriétaires de chiens. On va penser en tout premier lieu que le chien est « promené » quand il s’agit de faire une sortie pipi/caca. Or ce n’est pas le cas. C’est très loin d’être le cas ! La promenade est lorsque le chien est en totale liberté et qu’il va pouvoir se libérer de toutes les tensions. Pour ce faire, il a besoin de sentir des odeurs, que ce soit de la part des autres chiens, de la nature, des urines pour marquer un « territoire ». Il a besoin de se dépenser musculairement parlant. Il doit réaliser des sorties avec du mouvement. Pour cela, vous pourrez opter pour le jet de bâtons, de balle ou encore le jeu avec le boudin de mordant. Votre compagnon sera ravi. En revanche, nous déconseillerons d’utiliser le jouet que vous manipulez pour les séances d’éducation et/ou de dressage. Il ne doit pas se dire « je travaille », mais plutôt « je suis libre, je profite ». La balade de 30 minutes par jour s’avère indispensable pour éviter que le chien fugue.

La seconde raison qui peut pousser à un chien de fuguer, c’est la présence d’une chienne en chaleurs dans les parages. Nous abordons notamment les mâles non castrés. Ils vont être particulièrement motivés. Les codes canins devront être bien maîtrisés pour éviter des problèmes à l’avenir. C’est important qu’il voie des congénères, mais il faut bien se renseigner. Tout comme, il peut être dangereux de mettre deux mâles non castrés avec une femelle en chaleur… Cela peut très vite mal tourner.

La troisième raison qui peut pousser votre chien à fuguer, c’est l’insuffisance de nourriture. Dans ce cas, il va essayer de fouiller les poubelles des voisins, pour se nourrir.

La quatrième raison va être l’instinct de chasse qui peut être très prononcé chez de nombreuses races. Dans ce cas, il faut prendre les devants, et éviter ce que cela se produise. L’installation d’un chenil peut être une solution. Nous avons testé plusieurs produits, et il est possible qu’il y en ait un qui vous convienne !